Le préfou – Histoire

Du traditionnel dans les rayons

prefou ail 350g paso

La recette est d’une simplicité lumineuse, et pour cause. Le préfou n’est pas né dans une cuisine royale, mais dans une boulangerie vendéenne, il y a bien longtemps. Pour tester la température de leur four, avant d’y poser leur pain, les boulangers y mettaient un morceau de pâte.
Une fois cuit, pour ne pas « le gâcher », ils y ajoutaient du beurre, de l’ail, et se le partageaient. « Préfou, pour pré-enfournement ».

Tout commence en 2004, quand le cuisinier Olivier Vallée et le boulanger Tugdual Rabreau, fraîchement associés, ont l’idée de démocratiser le préfou.
Ils décident de le proposer « clé en main dans les rayons des supermarchés, déjà tranché.
Peu à peu, la spécialité dépasse les frontières, s’imposant dans toutes les régions, notamment grâce à un travail d’innovation.
« Au départ, ni le produit ni la marque n’étaient connus des consommateurs.
Il a donc fallu aller à leur rencontre avec des recettes plus identitaires ».
Question préfou, on ne fait donc pas son beurre qu’avec l’ail, mais aussi grâce à des saveurs inédites : Chèvre ou chèvre tomate basilic, chorizo, roquefort ou avec différents d’ingrédients le tout dans un pain à base de beurre, tout récemment avec du camembert. Et c’est un succès !, il suffit de passer le pain garni dans un four à 200°C pendant 4 minutes et de servir.

Liker, Partager, Commenter

Sur Facebook
Sur Twitter
Sur Pinterest
Par Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.