Le blé dur

En raison de sa dureté, le blé dur n’est pas consommé en l’état. Il doit être transformé en semoules qui servent principalement à la production de pâtes alimentaires et à la production de couscous. Les semoules sont utilisées dans d’autres plats orientaux (taboulé), et secondairement en pâtisserie. Le blé dur peut aussi être concassé et consommé ensuite sous forme de boulgour, plat de base dans l’alimentation traditionnelle turque. Enfin, il peut aussi être transformé en farine pour entrer, sous forme de complément, dans la fabrication du pain. Au Maroc, l’utilisation principale du blé dur est la panification. En Grèce, le pain de campagne traditionnel contient de la farine de blé dur.

L’industrie de la semoulerie est très mécanisée. Les usines françaises se situent à Marseille, Rouen et en région parisienne.

Les pâtes alimentaires, en France, doivent obligatoirement être préparées avec de la semoule de blé dur. On recherche des semoules exemptes de mouchetures et plutôt jaunes.

Liker, Partager, Commenter

Partager sur facebook
Sur Facebook
Partager sur twitter
Sur Twitter
Partager sur pinterest
Sur Pinterest
Partager sur email
Par Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Envoyer un message